L'auteur

Il n’y a pas d’âge pour être un jeune auteur. C’est cela qui est beau avec un commencement, on peut y accoler l’épithète « jeune » et se sentir comme un bébé Cadum, comme une page blanche.

Je suis jeune dans l'écriture romanesque, un peu plus vieux dans l'activité d'écriture et encore un peu plus à l'état-civil.

je suis né à la fin des années 1950 à Genève, où je vis toujours. J’ai toujours aimé l’Italie qui était un contrepoint bienvenu aux pesanteurs helvétiques de mes années d’enfance.

J’ai commencé ma vie professionnelle comme journaliste de presse écrite avant de bifurquer vers l’écriture de discours pour le conseil d’État genevois. Après des années de "mercenariat", j'ai réussi à libérer ma plume pour écrire en mon nom.

J’ai achevé un second livre pur lequel je recherche un éditeur. J'ai récolté du matériau pour une nouvelle histoire de Cesare et Liana, que vous rencontrerez au fil des pages de « Rome est une femme ».

Je porte Rome dans mon coeur, de même que la langue française, l'italien et le romanesco (je ne parle pas de la variété frisée de broccoli, mais du parler romain que les linguistes ne considèrent pas vraiment comme un dialecte, à la différence par exemple du napolitain). Je rêve de fondre ces trois idiomes en un parler compréhensible qui unisse la précision du français, la couleur de l'italien et la vivacité du romanesco.

Avouez qu'il y a des rêves pires!