top of page

A la découverte de l'art de Marina Abramović

Un conte entre art et cauchemar, à l'écriture réussie





Dans cette fable, Éric Fottorino prend l’identité du Docteur Paul Gachet bien connu des amateurs de Van Gogh. Ce docteur Gachet-ci vit en 2020 et traverse le Covid habité de la sensation de n’être plus en phase avec son environnement, y compris familial. La visite d’une rétrospective de Marina Abramović à Florence va nourrir sa lecture de ce présent si étrange et anxiogène.

A travers ce médecin parisien, Éric Fottorino traverse l’œuvre de Marina A pour en restituer la vitalité et l’aspect prémonitoire et, accessoirement, rendre sa place à son compagnon de création, Ulay. La mise en danger permanente de sa vie par Marina A dans sa quête de notre part la plus profonde d’humanité provoque en lui une réflexion sur le lien social et notre être ensemble.

Un livre à la fois léger et plaisant dans sa forme et passionnant grâce à la figure de Marina qu’Éric Fottorino restitue avec un amour respectueux.


Eric Fottorino, “Marina A,“, éditions Gallimard, ISBN 978-2-07-285215-2

Trame: *****

Langue: *****

Arôme: *****

Persistance: *****

Corps: *****




3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les conditions pour écrire

Il ne me vient pas spontanément à l’esprit de nom d’auteur qui décrive les conditions qui lui sont nécessaires pour écrire. C’est évidemment le fait de mon inculture, car il ne fait aucun doute que de

Kommentarer


bottom of page