A la découverte de l'art de Marina Abramović

Un conte entre art et cauchemar, à l'écriture réussie





Dans cette fable, Éric Fottorino prend l’identité du Docteur Paul Gachet bien connu des amateurs de Van Gogh. Ce docteur Gachet-ci vit en 2020 et traverse le Covid habité de la sensation de n’être plus en phase avec son environnement, y compris familial. La visite d’une rétrospective de Marina Abramović à Florence va nourrir sa lecture de ce présent si étrange et anxiogène.

A travers ce médecin parisien, Éric Fottorino traverse l’œuvre de Marina A pour en restituer la vitalité et l’aspect prémonitoire et, accessoirement, rendre sa place à son compagnon de création, Ulay. La mise en danger permanente de sa vie par Marina A dans sa quête de notre part la plus profonde d’humanité provoque en lui une réflexion sur le lien social et notre être ensemble.

Un livre à la fois léger et plaisant dans sa forme et passionnant grâce à la figure de Marina qu’Éric Fottorino restitue avec un amour respectueux.


Eric Fottorino, “Marina A,“, éditions Gallimard, ISBN 978-2-07-285215-2

Trame: *****

Langue: *****

Arôme: *****

Persistance: *****

Corps: *****




3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout